16 ÉMILE ALBEAU

Il a disparu, le stade légendaire qui portait son nom. Sur les pourtours, à la mi-temps et tout au long du match, on y buvait force bière (de la GBA, bien sûr) au cri de «à mort l’arbitre» ou sa variante tout aussi délicate,«aux chiottes l’arbitre»  Loin de déstabiliser notre vaillante équipe, celle-ci gagnait la coupe de France. Plusieurs fois. Ne reste que la pelouse, mais le grand vide n’est pas fait d’oubli : il met en évidence la limite de la ville ancienne, qui dominait la plaine de Balan en contrebas. Sur le remblai récent se développe la ville nouvelle, la ZUP, en total renouveau. Et quoi sur la coulée verte de l’ancien stade ?

  • https://www.facebook.com/URBI-ORBI-178864383574/
  • Twitter
  • https://www.facebook.com/URBI-ORBI-178864383574/
  • Twitter
  • https://www.facebook.com/URBI-ORBI-178864383574/
  • Twitter
  • https://www.facebook.com/URBI-ORBI-178864383574/
  • Twitter
Share This
google-site-verification: google0efd31106259eb58.html